Warning: array_shift() [function.array-shift]: The argument should be an array in /web/htdocs/www.ifeitalia.eu/home/config/ecran_securite.php on line 283
L'UNESCO ammette la Palestina come Stato membro! - [IFE Italia]
IFE Italia

L’UNESCO ammette la Palestina come Stato membro!

di Josette Rome Chastanet
giovedì 10 novembre 2011

.... le lundi 31 octobre, la Palestine a été admise comme membre à part entière au sein de l’UNESCO où elle n’avait jusqu’alors que le statut d’observateur.....

Testo in francese

L’UNESCO admet la Palestine comme état membre !

C’est un vote historique

C’est une victoire de la justice et un espoir pour la paix .

Dans leur quête de reconnaissance internationale, les Palestiniens et les Palestiniennes viennent de remporter une victoire historique : le lundi 31 octobre, la Palestine a été admise comme membre à part entière au sein de l’UNESCO où elle n’avait jusqu’alors que le statut d’observateur. Malgré la campagne d’Israël et de Washington qui a accumulé arguties diplomatiques, impératifs législatifs et chantage au financement pour inciter les Palestiniens à retirer leur candidature et dissuader les États qui entendaient les soutenir, l’Assemblée générale de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture, a voté à une confortable majorité en faveur de l’adhésion de la Palestine. Considérée comme un premier pas vers l’admission de leur État à l’ONU, cette décision permettra notamment à la Palestine d’adhérer à la Convention du Patrimoine mondial et de placer ainsi sous la protection de l’UNESCO certains sites historiques ou culturels aujourd’hui menacés ou annexés de fait par Israël.

Sur les 173 pays qui ont pris part au vote, 107 – dont la France, la Chine, la Russie, le Brésil, l’Inde, l’Afrique du sud et la Belgique – ont voté pour; 52 – parmi lesquels le Royaume-Uni, l’Italie, la Pologne, le Danemark, le Japon, la Corée du Sud, l’Ukraine et la Suisse – se sont abstenus. Et 14 – dont les États-Unis, l’Allemagne, Israël, le Canada, la Suède et les Pays-Bas – ont voté contre.

L’adhésion de la Palestine à l’Unesco a rendu les USA furieux :ils ne verseront pas en novembre les 60 millions de dollars de leur participation aux activités de l’Unesco, ce qui est grave car la participation financière américaine représente 22% du budget de l’Unesco . De même , Israël a décidé , à titre de rétorsion, d’accélérer la colonisation à Jérusalem-Est et en Cisjordanie et de geler le transfert de fonds aux Palestiniens.

«Nous allons construire 2.000 logements, dont 1.650 logements à Jérusalem, et le reste dans les implantations de Maalé Adoumim et d’Efrat (au sud de Bethléem en Cisjordanie) Quant aux fonds, d’un montant d’environ 50 millions de dollars par mois, ils correspondent au remboursement des droits de douane et de TVA prélevés sur les produits destinés aux Palestiniens qui transitent par les ports et aéroports israéliens. »

Les démocrates, les pacifistes américains et israëliens se réjouiront car c’est une victoire pour nous toutes et tous , un pas politique, de justice et d’humanisme vers une solution urgente dans cette région du Moyen Orient. Nous sommes heureuses pour nos amies palestiniennes de cette victoire : c’est une porte vers l’établissement de leur pays, et pour nos amies israéliennes un espoir de vivre en paix . Premier pas qui en exige d’autres !

L’admission à l’UNESCO des États qui ne sont pas membres des Nations Unies nécessite une recommandation du Conseil exécutif de l’Organisation et un vote favorable à la majorité des deux-tiers des Etats membres présents et votants à la Conférence générale (les membres qui s’abstiennent de voter sont considérés comme non-votants). La Conférence générale est la plus haute instance de l’Unesco, elle est composée des représentants des 194 États membres de l’Organisation. Elle se réunit tous les deux ans et est composée des États membres et des membres associés ainsi que des observateurs des États non membres, des organisations intergouvernementales et non gouvernementales (ONG). Chaque État membre dispose d’une voix, quelle que soit sa taille et l’importance de sa contribution budgétaire. La Conférence générale détermine la politique et les principales orientations de travail de l’Organisation. Son rôle consiste à déterminer les programmes et fixer le budget de l’UNESCO. Elle élit aussi les membres du Conseil exécutif et nomme, tous les quatre ans, le Directeur général.

La 36éme Conférence générale détermine la politique et les principales orientations de travail de l’Organisation. Son rôle consiste à déterminer les programmes et fixer le budget de l’UNESCO. Elle élit aussi les membres du Conseil exécutif et nomme, tous les quatre ans, le Directeur général ou la directrice générale.

Discours de la Directrice générale de l’UNESCO Irina Bokova, à l’occasion de l’examen du point relatif à l’admission de la Palestine comme Etat membre de l’UNESCO Séance plénière de la 36è session de la Conférence générale de l’UNESCO à Paris, 31 octobre 2011 :

Nous vivons un moment historique, et nous ressentons tous, en cet instant, la portée symbolique et l’importance de cette décision, pour le peuple palestinien et pour l’UNESCO. Elle est le fruit de l’aspiration d’un peuple à rejoindre pleinement la famille des nations du monde, liées entre elles par une même ambition de paix, et le partage de valeurs communes. Comme l’a souligné le Secrétaire général des Nations Unies, M. Ban Ki-moon, une solution à deux états, vivant en paix et en sécurité, se fait attendre depuis longtemps dans la région. Je souhaite la bienvenue à la Palestine et je voudrais saisir cette occasion de rappeler que notre coopération remonte à de nombreuses années. Je pense à notre action pour la formation des enseignants, ou pour assurer la scolarisation des étudiants dans la bande de Gaza. Je pense également aux bourses d’études que nous finançons, aux ateliers de formation à la sécurité pour les journalistes. Et je veux dire que l’UNESCO s’est fortement investie dans la préservation du patrimoine culturel et pour la mise en place d’un plan de gestion durable des sites de Tell Balata à Naplouse, du parc archéologique et des mosaïques de Qasr Hisham, et de l’Eglise de la Nativité et du musée Riwaya à Bethléem. J’entends toujours, et plus fortement que jamais, l’appel du peuple palestinien à intensifier l’engagement de l’UNESCO et à renforcer son action dans ses domaines de compétence. En réponse, je tiens à réaffirmer que je veillerai à poursuivre cette coopération, animée de la plus profonde conviction que la qualité du système éducatif, comme le dynamisme de la culture ou le pluralisme des médias sont les fondements solides de toute société


Home page | Contatti | Mappa del sito | | Statistiche delle visite | visite: 210662

Monitorare l'attività del sito it  Monitorare l'attività del sito L’EUROPA CHE VORREMMO   ?

Sito realizzato con SPIP 2.1.1 + AHUNTSIC

POLITICA DEI COOKIES

Immagini utilizzate nel sito, quando non autonomamente prodotte:

Artiste contemporanee :
Rosetta Acerbi "Amiche" per la rubrica "amiche di penna compagne di strada" dal suo sito
Renata Ferrari "Pensando da bimba" sito "www.artesimia5.it" per la rubrica "speranze e desideri"
Giovanna Garzoni "Fiori" per la Rubrica "L'Europa che vorremmo" sul sito artsblog
Tutti i diritti su tali immagini sono delle autrici sopra citate

Pittrici del passato:
Artemisia Gentileschi "La Musa della Storia" per la rubrica "A piccoli passi" da artinthepicture.com
Berthe Morisot "La culla" per la rubrica "Eccoci" sito reproarte.com
Mary Cassat "Donna in lettura in giardino" per la rubrica "Materiali di approfondimento" "Sito Salone degli artisti"

Creative Commons License