Warning: array_shift() [function.array-shift]: The argument should be an array in /web/htdocs/www.ifeitalia.eu/home/config/ecran_securite.php on line 283
Appello del Collettivo donne contro il debito e l'austerità - [IFE Italia]
IFE Italia

Appello del Collettivo donne contro il debito e l’austerità

di Voula Taki
domenica 29 dicembre 2013

Riceviamo da Voula Taki attivista e femminista greca e volentieri pubblichiamo.

Il testo in francese verrá tradotto in italiano nei prossimi giorni.

Collectif des femmes contre la dette et l’austérité   ​Le Collectif des femmes contre la dette et l’austérité est un mouvement créé en 2011, un an après le déclanchement  de la crise de dette en Grèce. Il a été créé  car nous les femmes, nous sommes les premières victimes de la guerre déclarée contre la société grecque qui a suivi les dernières années. Nous sommes 1° les premières à être licenciées et les dernières à être recrutées 2° championnes du chômage (le taux du chômage des jeunes femmes dépasse aujourd’hui 60%) 3° dans une large proportion sans sécurité sociale 3° celles qui en raison des disparités salariales nous ne pouvons pas vivre dignement tout au long de notre vie professionnelle 4° les premières victimes de violence dans la rue, au travail, à la maison 5°  celles qui assument les conséquences de l’effondrement de l’Etat Providence, du système de la santé publique et de l’Education (avoir à soigner dans la famille les personnes âgées, les malades, les enfants etc)   6° celles qui ne peuvent plus accoucher sans payer des frais supplémentaires  dans les hôpitaux publiques et celles qui nous prive nos bébés jusqu’au paiement de la facture   ​Le Collectif des femmes a été très actif pendant la période précédente et s’est occupé de tous les problèmes provenant des politiques d’austérité imposées par les gouvernements grecs et la troïka   ​Dans ce contexte et au fur et à mesure que le pays plonge encore et encore dans la crise, nous, les femmes et particulièrement les femmes-mères isolées, vivons dans la misère et la pauvreté, dépourvues des conditions élémentaires à vivre avec nos enfants (nourriture, chauffage, soins médicaux, vaccins, médicaments etc)     ​Face à la crise humanitaire de l’ampleur actuelle qui continue à s’aggraver avec le temps, le Collectif des femmes essaye de construire un espace de solidarité, un espace des femmes qui s’adresserait à toutes les femmes et notamment des femmes des familles monoparentales. Il sera un espace ouvert et autogéré où, nous, les femmes, pourrons exprimer notre voix de résistance afin  de répondre de manière collective et solidaire à nos problèmes. Nous souhaiterions que cet espace de solidarité puisse être ouvert tous les jours de 10 heures du matin jusqu’au soir, afin de 1) Donner aux femmes des conseils juridiques et sanitaires, les soutenir en cas des violences physiques etc 2) Donner la possibilité aux femmes et aux enfants d’échanger des vêtements et de nourriture tout en organisant des repas collectifs, des ateliers de discussions et de projection des films 3) Agir de manière collective pour faire face aux problèmes qui surgissent  (coupure d’électricité pour des raisons économiques, mise aux enchères des maisons, problèmes relatifs à l’accès aux soins des hôpitaux) ​Avec notre slogan  « aucune femme seule dans la crise » nous nous situons aux antipodes de la culture anachronique de l’invasion néolibérale, de son barbarisme et de l’individualisme et nous proposons une culture différente. Celle de la solidarité, de l’autogestion, de l’association et de l’action commune avec tous les mouvements de la ville (dispensaires sociaux autogérés grecs, clubs des immigrés, médecins sans frontières, collectifs des habitants de quartier etc)   En accord avec tous ce qui a été décrit plus haut nous nous adressons à toutes les femmes et leurs organisations, aux syndicats, et nous vous demandons de soutenir financièrement notre initiative. Soit en nous envoyant tout ce que vous pouvez, soit en nous faisant parvenir une somme d’argent qui servira à payer les frais des travaux des lieux  ( électricité, plomberie, peinture, meubles etc affiches, tracts) ou par le biais d’un abonnement mensuel de 10 ou 20 euro pour payer les frais mensuels jusqu’à ce que nous serons en mesure de s’assure nos revenues par le fonctionnement régulier des lieux. Il serait pour nous, particulièrement important  de savoir s’il y a des initiatives des femmes similaires dans votre ville pour établir éventuellement un rapport constant et échanger nos expériences.       En association avec tous les mouvements sociaux jusqu’ à la victoire finale !!!   Collectif des femmes contre la dette et l’austérité       Contact: Voula Taki 00306974796621 N° de compte :425/624773-33 (National Bank of Greece-NBG) (name: Evagelia Koumandraki)    


Home page | Contatti | Mappa del sito | | Statistiche delle visite | visite: 210662

Monitorare l'attività del sito it  Monitorare l'attività del sito L’EUROPA CHE VORREMMO   ?

Sito realizzato con SPIP 2.1.1 + AHUNTSIC

POLITICA DEI COOKIES

Immagini utilizzate nel sito, quando non autonomamente prodotte:

Artiste contemporanee :
Rosetta Acerbi "Amiche" per la rubrica "amiche di penna compagne di strada" dal suo sito
Renata Ferrari "Pensando da bimba" sito "www.artesimia5.it" per la rubrica "speranze e desideri"
Giovanna Garzoni "Fiori" per la Rubrica "L'Europa che vorremmo" sul sito artsblog
Tutti i diritti su tali immagini sono delle autrici sopra citate

Pittrici del passato:
Artemisia Gentileschi "La Musa della Storia" per la rubrica "A piccoli passi" da artinthepicture.com
Berthe Morisot "La culla" per la rubrica "Eccoci" sito reproarte.com
Mary Cassat "Donna in lettura in giardino" per la rubrica "Materiali di approfondimento" "Sito Salone degli artisti"

Creative Commons License